To play, press and hold the enter key. To stop, release the enter key.

press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom

Karl Hagenauer

En 1898, Carl Hagenauer (1872-1928) fonde l'atelier Hagenauer à Vienne. Il se spécialise dans la production d'objets en métal dans le style naturaliste de l'époque. L'artisan produit des ornements de métal dessinés par Josef Hoffmann, Otto Prutsher et d'autres artistes viennois. Il expose notamment à Paris, Londres, Berlin... Si l'entreprise connait un succès pendant ses premières années, sa production est au plus bas après la première guerre.

Le fils de Carl, Karl né en 1898 s'inscrit à la Vienna School of Applied Arts (Ecole des Arts Appliqués de Vienne) pour y étudier le design et l’architecture ; ses professeurs sont entre autres Josef Hoffmann et Oskar Strnad de talentueux architectes et designers autrichiens. Karl obtient son certificat d'architecture. Il devient sculpteur et designer de style Art Déco. Josef Hoffmann reconnait le talent de l'artiste et lui commande des objets pour le collectif d’art Wiener Werkstatte cofondé par Josef Hoffmann et Koloman Moser.

Créée en 1903, la Wiener Werkstätte (« Atelier viennois ») est une association d'artistes et d'artisans dont le but fut de produire en toute indépendance des objets décoratifs, du textile. Issu de la Sécession viennoise (Sezessionsstil), cet atelier réunissait des architectes, des artistes et des designers, dont l’engagement premier consistait à mettre l’esthétique de la modernité à la portée de chacun, en conciliant l’artisanat et les arts décoratifs. Devenu une véritable entreprise avec des ramifications internationales, elle disparaît en 1932. La devise de la Wiener Werkstätte était : « Lieber zehn Tage an einem Gegenstand arbeiten, als zehn Gegenstände an einem Tag zu produzieren » (« Mieux vaut travailler dix jours sur un objet que produire dix objets en un jour »).

Après son service militaire dans l'infanterie, Karl Hagenauer rejoint l'entreprise familiale en 1919 et renouvelle véritablement le style de la production en créant un design plus moderne.

Karl Hagenauer réagit au changement de goût du public influencé par la popularité de la "Sécession Viennoise". La Sécession viennoise (Sezessionsstil ou Wiener Secession en allemand) est un courant de l'Art nouveau qui s'est épanoui en Autriche, particulièrement à Vienne, de 1892 à 1906. Ce courant de l'Art nouveau est moins végétal et plus « géométrique » que l'Art nouveau de France ou de Belgique. Karl trouve son style. Ses animaux stylisés et ses créatures fantaisistes fabriqués à la main en laiton, plaisent beaucoup sur les marchés nationaux et américains. Certains de ces objets sont utiles, comme les miroirs, les cendriers, les porte-cigarettes dont la plupart épousent la forme d’athlètes ou d’animaux, mais aussi des chandeliers, des tire-bouchons, des serre-livres et des pieds de lampes. Enfin des figurines purement décoratives viennent compléter le tableau, telles les mascottes surplombant les bouchons de radiateur des voitures et autres sculptures plus grandes réalisées en bois, en bronze ou en métal.

Karl Hagenauer conçoit alors la marque de commerce wHw (Werkstätte Hagenauer Wien) et l’enregistre en 1927. Le premier catalogue utilisant cette marque date de 1928, année de la mort de son père et de la reprise de l'entreprise par Karl. La société se développe ensuite pour produire des meubles, principalement conçus par Julius Jirasek.

Les œuvres de Karl Hagenauer trouvent le succès sur le marché américain, en partie grâce à la galeriste New Yorkaise Rena Rosenthal, qui présente notamment la sculpture de Joséphine Baker en 1935, dont un modèle est conservé dans la collection de La Casa Lis, au Musée d'Art Nouveau et d'Art-Déco à Salamanque en Espagne. Certaines des pièces sont d'ailleurs estampillées Rena, en plus de sa marque wHw.

Rena Rosenthal (1880–1966) était une femme d'affaires américaine avant-gardiste. Connue principalement pour sa galerie au 438 de la Madison Avenue à New York, elle devient une arbitre influente du goût et de la mode dans le monde de la décoration intérieure, en particulier lors de l'introduction du modernisme en Amérique du Nord. Elle proposait principalement des objets exclusifs en verre, en porcelaine, en tissu, en métal et en bois pour la décoration intérieure. Bon nombre de ces articles provenaient d’Autriche dont son père et son mari étaient originaires ; sa boutique commercialisait des objets du collectif d’art Wiener Werkstätte et de Karl Hagenauer.

Dans les années 1920-30, au sein de l’entreprise familiale, la quasi-totalité des objets sont dessinés par Karl, son jeune frère Franz (1906-1986), commence plus tard à s'engager dans l'atelier. Les designs des deux frères sont réalisés par des ferronniers hautement qualifiés. Toute la production est alors faite main. Dans les années 1930, les dessins deviennent encore plus stylisés. La gamme de produits a été élargie pour inclure des objets décoratifs plus grands tels que des chevaux et des bustes, tandis que de nouveaux matériaux et méthodes ont été introduits. Au cours de la première décennie du leadership de Karl, c’est-à-dire de 1920 à 1930, le principal matériau utilisé était le laiton avec une finition polie ou nickelée. A partir de 1930, l'atelier a commencé à utiliser du bois, dans la plupart des cas combiné avec du laiton. La figurine de Joséphine Baker, composée d'un corps en laiton combiné à une robe en bois en est un bel exemple. Karl fait appel à des sculpteurs sur bois pour le travail du bois sur les figurines.

Karl Hagenauer continue de diriger l'entreprise jusqu'à sa mort en 1956. Depuis les années 1979-80, l'atelier reproduit les oeuvres populaires qui ont fait son succès. Elle répond également à de nombreuses commandes d'ornements métalliques comme l'aigle du hall principal du parlement autrichien. Franz Hagenauer meurt en 1986 et l'atelier ferme en 1987.

En 40 ans, l’entreprise a fonctionné sans boutiques ou galeries de vente en direct ; elle s’est toujours appuyée sur un réseau de distribution avec des partenaires en Autriche et à l'étranger.