To play, press and hold the enter key. To stop, release the enter key.

press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom

Tire bouchon en Celluloid

Le celluloïd évoque l'industrie du jouet, qui l'utilisa beaucoup. Ce matériau, le premier de ceux dit "plastiques" est issu des recherches de nombreux chercheurs européens et américains. Il fut jusque dans les années 1950, largement employé en coutellerie pour la fabrication des manches de couteau et dans une moindre mesure pour la fabrication des poignées de tire bouchon.

Issu de la cellulose (substance qui constitue la trame des végétaux), le celluloïd est dont l'ancêtre de toutes les matières dites "plastiques", son nom commercial désignant le nitrate de cellulose camphré.

Le celluloïd a un inconvénient de poids : il est extrêmement inflammable et peut même en brulant provoquer des déflagration. Les usines qui le fabriquaient ont connu de nombreux accidents, parfois framatiques. C'est pourquoi assez rapidement, on chercha à mettre au point un matériau résistant au feu. Ainsi peu à peu le celluloïd fut remplacé par l'acétate de cellulose qui, à ses débuts, ne présentait pas la plasticité du celluloïd.

C'est à l'issue de la seconde guerre mondiale que la production du celluloïd déclina sérieusement et, depuis les année 1970 il n'en n'est plus fabriqué en France. Entre temps, étaient nés le polystyrène, le polichlorure de vinyle (ou PVC) ou encore le polyéthylène, des matières plastiques issues de la pétrochimie.