To play, press and hold the enter key. To stop, release the enter key.

Anri

La sculpture sur bois est un art populaire par excellence, dont les gestes se transmettent de génération en génération.

Derrière l’histoire des sculptures sur bois d’ANRI, il y a une famille soudée qui a su sur cinq générations transmettre de père en fils le savoir-faire qui a permis de pérenniser l’entreprise familiale et où chaque nouvelle génération apporte sa pierre à l’édifice pour faire évoluer l’entreprise en fonction des tendances du moment.

ANRI voit ses origines dans la vallée de Gröden dans le Tyrol du Sud. A l’époque, le Tyrol du Sud était une province autrichienne et habitée par une population ethniquement allemande, cette province ayant connu au moyen âge une importante colonisation germanique.

Alois Riffeser, fils d'un sculpteur sur bois établi, y est né en 1854. Alois était un commerçant actif qui vendait ses sculptures sur les marchés étrangers. A l’époque, l’industrie du bois (sculpture, tournerie) avait une importance considérable dans la vallée de Gröden. Elle permettait à plus de 2600 artisans et ouvriers de travailler à domicile.

Josef Anton Riffeser fut le fils d’Alois, né en 1887. Josef Anton perpétua la tradition de sa famille. Il se maria en 1912 à Carolina et eurent à la suite un fils, nommé Anton Adolf.

Lorsque la première guerre mondiale éclata, Josef Anton Riffeser avait alors 27 ans; son sens du devoir le poussa à rejoindre le régiment de la Garde tyrolienne de l’empereur autrichien et fut envoyé sur le front russe avec un groupe de camarades de la vallée de Gröden. Ils furent rapidement capturés par l'ennemi et envoyés dans un camp de prisonniers de guerre en Sibérie. Josef Anton et ses amis survécurent malgré la dureté du camp. Ils vécurent et travaillèrent ensemble dans le camp, où ils continuèrent à pratiquer leurs techniques de sculpture sur bois, en utilisant souvent les paysans russes locaux comme modèles. C'est pendant cette longue période de 5 années en prison que Josef Anton planifia la création d’une entreprise de sculpture sur bois qu'il appellerait ANRI (ANRI correspond aux deux premières lettres de son second prénom et de son nom). Lorsque la guerre prit fin et que ses camarades sculpteurs et lui-même retournèrent dans la vallée de Gröden en 1920, il était alors fin prêt pour lancer son affaire. Josef Anton, construisit un bâtiment à Santa Cristina à Val Gardena, qui abrita sa famille, des ateliers, un entrepôt et des bureaux.

Pour l’histoire, en 1919, Le Sud-Tyrol dans lequel se trouve la vallée de Gröden devient italien. La vallée de Gröden est renommée Val Gardena. En effet, à la fin de la première guerre mondiale en 1919, un cessez-le-feu est signé entre l'Autriche-Hongrie et l'Italie, l’un des pays vainqueurs.

Anton Adolf, le fils de Josef Anton, alors âgé de 14 ans, rejoint ses parents dans l'entreprise familiale. Plus de 100 familles participaient à la production des premiers produits ANRI. Le marché européen était à nouveau florissant et pour la première fois, les sculptures ANRI furent introduites aux États-Unis. Pendant les longs mois d'hiver, lorsque les voyages étaient impossibles, des hommes et des femmes sculptaient et peignaient chez eux. Au printemps, leurs créations étaient rassemblées pour être vendues dans le monde entier.

La guerre recommença 13 ans plus tard et les affaires furent de nouveau interrompues. A la fin de la guerre en 1945, la production reprit et bientôt la société ANRI employa 500 familles à Val Gardena. Anton Adolf prit les rennes de l’entreprise à cette période et adopta un modèle plus industriel pour un meilleur contrôle de la qualité et pour mieux adresser de nouveaux marchés.

Josef Anton mourut en 1969. L'année suivante, le fils d'Anton Adolf, Ernst, alors âgé de 27 ans, prit la direction de l'entreprise grâce au soutien infaillible de son père Anton Adolf. Au cours des trois décennies suivantes, l'entreprise continua de croître sur le marché des objets de collection.

Des sculptures en édition limitée conçues par Juan Ferrandiz célèbre illustrateur, Sarah Kay illustratrice et auteur de livres pour enfants, Gunther Granget sculpteur animalier, Helmut Diller artiste, peintre et sculpteur, connu surtout pour ses sculptures en bois et d'autres furent introduites, ainsi que des crèches conçues par Karl Kuolt grand spécialiste du domaine ou encore Ulrich Bernardi. Comme Alessi, Anri a su tirer profit de ces collaborations pour faire évoluer son offre.

À la mort d’Anton Adolf Riffereser en 1982, un autre Riffeser intégra l’entreprise familiale, le fils d’Ernst, Thomas. Dans les années 90, Ernst transmit la direction d’ANRI à son fils.

Depuis près de 90 ans et cinq générations, ANRI a fièrement préservé l'art de la sculpture sur bois et toujours maintenu un système d'apprentissage où des maîtres sculpteurs sur bois, artistes et artisans enseignent leurs compétences à une nouvelle génération.

 

Parmi les objets fabriqués par la maison ANRI figurent les bouchons de bouteille, les ouvre-bouteilles, les tire-bouchons, les ensembles de bar (bar set), les calendriers, les ouvre-lettres, les serre-livres, les cendriers, les briquets, les boîtes à cigarettes, les ensembles sel et poivre, les moulins à poivre, les ronds de serviette, les sous-verres, les porte-cure-dents, les brosses, les porte-cuillères et porte-clés, les heurtoirs de porte et les figurines. Cet rubrique ne présente que des tire bouchons ANRI.